Couverture médiatique des primaires socialistes : JUSTE RETOUR DES CHOSE !

Publié le par Jacques

 


A l'UMP on braille à tout va contre la couverture médiatique des primaires socialistes.


C'est vrai que les journalistes – notamment à la télé – ont surjoué l'événement.

On aurait même pu croire, à les entendre, qu'il s'agissait d'une élection normale, prévue au calendrier républicain !


J'ai même été outré de cet « engouement » médiatique alors que, justement, pour les élections habituelles, les dits « journalistes » ont plutôt l'habitude de ne pas en parler, excepté pour nous annoncer à l'avance des taux d'abstention record. Ce qui n'est sûrement pas leur rôle notamment sur le service public. (voir ici)


Ceci dit, je ne pense pas l'UMP la plus qualifiée pour monter aux rideaux comme elle le fait actuellement !


Avec un peu de mémoire et un retour en arrière de quelques années seulement, je n'ai pas souvenir que l'UMP se plaignait lorsqu'à partir de mai 2007 la presse déclarait le « PS inaudible » tout en s'abstenant de lui donner la parole !

Rappelez-vous, juillet 2009 :

L'audiovisuel public est "au service de la propagande du président de la République".

Émission complaisante de Michel Drucker sur France2 , portrait hagiographique de M. Sarkozy sur France 5, pour ne citer que ces exemples ! 

 Début juin, le CSA avait même invité radios et télévisions à continuer de prendre en compte, après les européennes, les interventions du Président si elles "relèvent du débat politique", et a même prolongé son système de neutralisation du temps de parole des opposants, avant une décision définitive dans les prochains mois.


Les ténors UMP ont-ils protesté à ce moment là ? Que nenni, bien entendu !!!!


Avant que le CSA finisse par trancher, après de multiples démarches du PS, M. Sarkozy et l'UMP - avec le célèbre Frédéric Lefebvre son porte-parole – ont occupé sans vergogne tout l'espace audio-visuel et médiatique possible.


Ce qui n'a d'ailleurs pas empêché, jusqu'à récemment, M. Sarkozy d'être omni-présent sur les fenestrons et de nous montrer sa binette (mais pas le millier de CRS qui l'accompagne à chaque déplacement.....) à l'heure du dîner !


 

Alors, si le PS, à son tour, est omni-présent sur nos écrans depuis que le Sénat a basculé à gauche, ce n'est que rééquilibrage !


Et puisque l'UMP nous annonce qu'elle attend son temps de parole retrouvé à partir de lundi, on verra bien ce qu'elle peut avoir de crédible à nous raconter.


Pas sûr qu'elle y gagne au change !

Publié dans actualité

Commenter cet article