Vive l’Europe MERKOZY !!!!

Publié le par Jacques

 

Ah, c'était bien la peine de convoquer à Cannes M. Papandreou comme un mal-propre!


Ah, c'était bien la peine de se glorifier de lui avoir fait renoncer à son référendum.


C'eut été peut-être plus judicieux de convoquer la Droite grecque qui n'a cessé de mettre des bâtons dans les roues au Premier Ministre Socialiste.


On avait d'ailleurs déjà vécu ce scénario au Portugal. Et dans une moindre mesure en Espagne.


Pour en revenir à la Grèce, ah qu'il est beau le résultat de MERKOZY:


1) Papandreou a démissionné.


2) Quatre ministres d'extrême-droite sont entrés au nouveau Gouvernement.


Ah.....MERKOZY peuvent être fiers d'eux !


On connait ces nominations depuis deux jours. Mais, à ma connaissance, ni Mme Merkel ni M. Sarkozy n'ont  réagi à cette présence soudaine de l'extrême-droite dans un Gouvernement d'un Etat Membre de l'Union Européenne.


Cependant, fin 1999, lorsqu'un seul membre de l'extrême droite est devenu membre du gouvernement autrichien avec le Chancelier Wolfgang Schüssel,  les réactions furent très vives. Et même les quatorze États Membres de l’Union d'alors prononcèrent des sanctions unilatérales contre l’Autriche.


Alors, Mme Merkel, M. Sarkozy, pourquoi ne venez-vous pas nous faire un nouveau duo télévisé pour nous faire part de votre réprobation au lieu de garder un silence funeste ?????


Attendez-vous qu'il en soit de même dans le nouveau Gouvernement italien ?????


Attendez-vous qu'il en soit de même dans le nouveau Gouvernement espagnol ???

 

Publié dans actualité

Commenter cet article

valentini 10/01/2012 14:32

Le sultanat de Byzance


Le monde, ce matin, n'est plus cette abominable poix londonienne où le trader catatonique, frais mendiant de carton-pâte, coupé des pulsions compulsives des marchés, erre Hébreu, talonné par
Pharaon ou, dans une version moins archaïque, Gazaouite par Tsahall, la mort seule est sans ombre, j'exulte!

Le monde, ce matin, n'est plus ce dieu exterminateur, traduit en toutes les langues, dont le passe-temps fondamental consiste à assembler des briques, par vocalises, comme un bambin de trois ans,
au bord de la commotion, jouit d'une vague d'informations sensori-motrices, sans psy qui le dépiste, je me projette!

Le monde, ce matin, n'est plus cette voix sidérurgique, lugubre, surgi du néant des nations, qui mobilise, à heures fixes, les salles de rédaction, contre le danger des murs et barrières qui
étouffent la vie verdoyante et virginale, sans contact physique autre qu'un semblant de substance, l'ocytonine, je progresse à toute vitesse, je suis géant!

Le monde, ce matin, entre Valmy et Vaucouleurs, riches heures, troue le brouillard, surfant sur un flot puissant de Rolls où siège Vroum, le dernier empereur, enchanté par le bruit de sa noble
crotte, se mêlant par la tuyauterie électorale au peuple underground, base de la démocratie actionnariale, mon coeur cogne, ma poitrine se gonfle!

Le monde, ce matin, lève son bras bordé de sondages, d'indices, d'euros, de ballons d'or, toutes victoires provisoires qui ne sont qu'étapes décisives de la Victoire proche. Sa puissance est telle
qu'il stabilise le soleil au-dessus de l'horizon, alliant confort et vitesse, comme le font aigle et mouette, j'explose à l'unisson des heureux du monde!

Byzance, ô Europe!
Toujours et jamais la même pièce.
Le paradis a retrouvé son couple originel.