Traité Européen: les cassandres de tous bords en sont pour leur frais !

Publié le par Jacques

Le traité budgétaire a recueilli une majorité de gauche des votes exprimés (282 voix de gauche pour une majorité des exprimés à 274 votes).


François Hollande s'est félicité que sa majorité n'ait pas eu besoin des voix de l'opposition pour faire adopter le traité.


François Hollande s'est félicité que sa majorité n'ait pas eu besoin des voix de l'opposition pour faire adopter le traité, ce qui aurait constitué un revers politique majeur. Il a aussi attribué à Jean-Marc Ayrault ce succès: «Je pense que c'est pour le Premier ministre une grande satisfaction car il est largement à l'origine de ce débat parlementaire, de la manière avec lequel il a été conduit et également du résultat qu'il a obtenu».


Jean-Marc Ayrault a également salué  le vote des députés, tout en estimant qu'il s'agissait là «d'une étape que nous avons franchie». «Ce traité n'est pas le but, c'est un moyen pour réussir la réorientation durable de l'Europe».


«Ce qui est très important pour le gouvernement, c'est qu'une majorité de gauche à l'Assemblée nationale se soit prononcée favorablement», a déclaré le premier ministre dans une déclaration devant la presse juste après le vote. «L'essentiel, c'est que la majorité socialiste, radicale de gauche et quelques écologistes ont compris ce qui était en train de se passer», a-t-il dit.


Tous ceux qui, à droite et dans les médias,  s'apprêtaient  à ricaner et à tirer à boulets rouge sur le Président ont le caquet rabaissé !


On notera que 264 Députés PS,  3 Députés Verts, 14 Députés Radicaux de Gauche et même 1 "mélenchoniste" ont voté POUR. (Il s'agit de  Bruno Nestor Azérot, Vice-président de la commission des affaires économiques).

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article