TOUBIBS OR NOT TOUBIBS ?????

Publié le par Jacques

Quelle honte de voir ces médecins "en uniforme" brailler comme de vulgaires prolétaires devant le ministère de la Santé....

Eux, ils n'ont pas de problèmes de fin de mois pour bien vivre. La preuve, ils ne défilaient pas hier de Montparnasse à l'École Militaire. Faut pas mélanger les blouses blanches avec les manants !!!!

Ils étaient juste deux mille devant le ministère pour conspuer la Ministre et réclamer le maintien de leurs dépassements d'honoraires.


 

 

ILS PRATIQUENT DES DÉPASSEMENTS D'HONORAIRES DE 150,DE 300% ET ILS VOUDRAIENT QU'ON CESSE DE LES "MAL AIMER", DE LES "STIGMATISER........


Ce n'est pas avec ce comportement qu'ils vont y arriver !

"Le pouvoir politique a décidé de bâillonner la médecine libérale", l'accord sur les dépassements d'honoraires "va faire disparaître la médecine libérale dans les trois ans qui viennent"

Ce n'est pas avec ce genre de slogan qu'ils vont nous convaincre !

Publié dans actualité

Commenter cet article

géronimo 16/11/2012 19:21

Bonjour Jacques,

N'oubliez pas non plus que certains chirurgiens qui exercent dans l’hôpital public pratiquent eux aussi des dépassements d'honoraires.
Si vous voulez un rendez-vous dans des délais raisonnables, il faut accepter de payer un dépassement. Bien sur que ces dépassements ne profitent pas à l'hôpital qui les emploie, mais aux médecins,
chirurgiens...
Une proportion assez importante de lits sont réservés au sein de l'hôpital public à la clientèle privée du chirurgien. Si l'hôpital ne le fait pas, le chirurgien menace de partir pratiquer ailleurs
et dans le privé lucratif de préférence où les revenus sont supérieurs.

Portez-vous bien
Géronimo

Jacques 19/11/2012 11:35



Je ne les oublie pas. Mais ce sont des chirugiens libéraux qui ont le droit à des consultations privées à l'hôpital


Je pense que cette "dualité" est inadmissible.



Pour l'heure, ces toubibs "grévistes"  minoritaires se sont rendus compte de leur ânerie.


C'est le principal.


 


jf.