Sarkozy : «Imaginez si on avait eu une autre candidate à ma place…»

Publié le par Jacques

 

"Forte" déclaration de la "France forte" dimanche 18 mars au soir sur M6 où M. Sarkozy était l'invité de l'émission "Capital" et pour laquelle sa prestation n'a intéressé que 3 millions de téléspectateurs pendant que 5 852 000 Français préféraient "La môme" Piaf sur TF1 et 4 552 000 regardaient sur France 2 le film "L'heure zéro", déjà diffusé le 2 mai 2010 sur cette même chaîne......


Bon...Revenons à l'imagination réclamée par M. Sarkozy.


Eh bien, M. Sarkozy, nous imaginons très bien !!!!


Déjà, vous aurions eu un referendum sur l'Europe, ce que VOUS n'avez pas voulu faire:


"Négocier un traité institutionnel soumis à référendum pour que l’Europe fonctionne de manière plus démocratique et plus efficace"  (Proposition 91 du "pacte présidentiel" de Mme Royal).


VOUS n'en seriez plus , après cinq de présidence, à nous proposer de lutter contre les délocalisations:


"Mettre en place une politique industrielle capable de préparer l’avenir et de réduire les risques de délocalisations" : avec la création d’une Agence nationale de réindustrialisation." (Proposition N°2).


Vous n'auriez pas à nous parler des PME:


"Soutenir les PME : avec la création de fonds publics régionaux de participation et en leur réservant une part dans les marchés publics." (Proposition N° 3).


Vous n'auriez plus à nous bassiner avec VOTRE déficit et masquer vos dépenses extravagantes !:


"Réformer l’Etat" : un euro dépensé doit être un euro utile." (Proposition N°6).


Vous n'auriez pas à faire des propositions démagogiques en matière de logement:


"Lutter contre le logement cher, une sécurité logement tout au long de la vie.

Augmenter les allocations logement de manière à limiter à 25% le montant des dépenses de logement pour les ménages modestes. 

Construire 120 000 logements sociaux par an grâce à une incitation au livret A . L’Etat pourra se substituer aux maires qui n’appliquent pas la loi SRU. 

Créer un service public de la caution afin que celle-ci ne soit plus un frein à l’accès au logement tout en sécurisant le propriétaire. En contrepartie, les procédures d’expulsion des locataires de mauvaise foi seront simplifiées. 

Conditionner les avantages fiscaux et les aides publiques à une modération des loyers.

Remettre à la location les logements vacants spéculatifs. Les communes pourront également les acquérir par une procédure exceptionnelle. 

Encourager l’accès à la propriété par l’extension des prêts à taux zéro. Dans le logement social, les locataires qui ont payé pendant 15 ans leur loyer pourront accéder à la propriété.

Sanctionner financièrement les communes qui ne respectent pas le ratio moyen de un pour mille habitants pour les hébergements d’urgence." (Proposition N° 12).


Le chômage ne deviendrait pas aujourd'hui l'une de vos soi-disant préoccupations:


"Conditionner les aides publiques aux entreprises" : à l’engagement de ne pas licencier quand l’entreprise dégage des profits substantiels et obtenir le remboursement en cas de délocalisation." (Proposition N° 14).


Au lieu de VOTRE suppression de 70 000 postes d'enseignants, nous aurions eu:


"Organiser des Etats généraux des enseignants sur le mode participatif" : pour améliorer leurs conditions de travail dans l’école, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement des enseignants, de formation et de résorption de l’emploi précaire." (Proposition N° 22).


Au lieu de VOUS voir continuellement cracher sur la Justice et les Magistrats, nous aurions eu:


"Rendre la justice impartiale et efficace" : Modifier la composition du Conseil supérieur de la magistrature pour garantir son pluralisme et l’équilibre entre magistrats et non magistrats.
Recomposer l’organisation judiciaire en fonction des besoins et de la démographie de la population. 

Réformer la justice du travail après consultation des acteurs concernés. 

Mettre en place la possibilité de conduire des « actions de groupe »". (Proposition N° 59).


Au lieu de VOUS voir vous accrocher au NUCLÉAIRE comme la bernique à son rocher:


"Préparer l’après pétrole" : 

Anticiper l’épuisement du pétrole en soutenant massivement les énergies renouvelables pour atteindre 20% de la consommation en 2020, ce qui permettra de créer 70 000 emplois et de réduire la part du nucléaire." (Proposition N° 60).


Alors que VOUS l'avez supprimée, par pure démagogie, nous aurions eu:


"Renforcer les moyens de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations (HALDE)." (Proposition N° 86).


Au lieu de vous voir continuellement VOUS voir jouer au maître de l'Europe:


"Construire une Europe plus protectrice et plus en phase avec les besoins de ses citoyens" : mettre en place rapidement des politiques communes ambitieuses sur les enjeux majeurs : recherche/innovation, énergie, environnement ; préserver, par une directive-cadre le développement de services publics de qualité". (Proposition N° 88).


Je continue ?????

Publié dans actualité

Commenter cet article