Quand le nucléaire fait un….four !!!!

Publié le par Jacques

 

Ces derniers mois, j'ai produit un certain nombre de billets sur le nucléaire dont on trouvera une liste ci-dessous.

Mon leitmotiv:

 

 

Du coup j'ai reçu quelques volées de bois....VERT !!!!!


Mais aujourd'hui, ça a pété pour de bon dans le Gard.


Evidement, les autorités nous ont rassasié de déclarations aussi rassurantes que lénifiantes. Tellement que la Ministre de l'Ecologie s'est rendue sur place..... pour nous assurer que la contamination n'avait pas franchie les murs de l'usine.....


Dans le même temps, l'envoyée spéciale de France 3 nous faisait remarquer que les populations avoisinantes n'ont été "prévenues" que deux heures après "l'incident"....


En voilà une saine gestion des risques.


Pas de doute...."ils" veillent sur nous :


 

 

Et dire que cette "belle"explosion intervient seulement quelques jours après que la Justice ait mis un point final judiciaire au "nuage de Tchernobyl".


Le responsable de l'époque qui nous a menti effrontément, le professeur Pierre Pellerin , est définitivement absous.


Pas de raisons donc pour que son lointain successeur qu'on a entendu ce soir ne nous mente pas à son tour, assuré de l'impunité par la jurisprudence.


On ne compte plus les "incidents" dans le "triangle de la mort" Marcoule-Tricastin-Cadarache.


Ah ben oui, aujourd'hui, ce n'est pas un réacteur nucléaire qui a explosé mais un ...four à déchets radioactifs.


Encore un effort Camarades-Responsables de l'EDF et du nucléaire réunis.


Mais au fait, où est donc Monsieur Henri Proglio ?????

Il prend la succession de Pierre Gadonneix à la tête du groupe EDF le 25 novembre 2009, tout en restant président non exécutif de Véolia.

A son arrivée, il affirme qu'EDF « a vocation à coordonner la filière nucléaire » française et souhaite bâtir une « équipe de France du nucléaire ».

Alors qu'il doit cumuler son salaire de 1,6 million d'euros comme PDG d'EDF et une rémunération annuelle de 450 000 € pour assurer la présidence du conseil d'administration de Veolia Environnement, il est contraint d'abandonner ce second revenu sous la pression médiatique et politique, en précisant que sa fonction chez Veolia est « non exécutive ».

Le 21 février 2011, à l'occasion du Conseil de politique nucléaire, il est nommé vice-président du Comité stratégique de l'énergie nucléaire, présidé par le ministre de l'Energie Eric Besson .

Je ne crois pas l'avoir entendu non plus, celui-là ! Celui qui quitte un plateau de télévision quand on lui parle un peu trop de....sûreté nucléaire !!!!

****************************

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/06/27/lavenir-du-nucleaire/

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/05/13/petit-survol-de-lactualite/

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/04/13/le-nucleaire-non-merci/

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/04/06/il-ny-a-dailleurs-pas-que-leolienpour-sortir-du-nucleaire/

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/04/04/sortir-du-nucleaire-cest-possible-quand-on-le-veut/

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/03/20/nucleaire-lindecence-nest-surement-pas-du-cote-que-lon-croit/

Publié dans actualité

Commenter cet article