Quand Henri GUAINO fait son rigolo !

Publié le par Jacques

 


 

Le Conseiller “Spécial” du Président de …. certains Français s’est fendu d’une interview dans “Le Monde” (daté du 7 septembre).

 

 

henri-guaino.1283878037.jpg

 

 Et il fait très fort, le clignotant de la paupière !!!

 

Il a osé, oui, il a osé déclarer ceci:

 


 

“Je suis foncièrement partisan d’une société dee la présomption d’innocence et farouchement adversaire d’une société de la présomption de culpabilité”

Bien entendu ce rigolo et/ou  Bouffon du Roi s’exprimait à propos de son copain Woerth.

 

Seulement voilà, son patron, NS, s’est déjà prononcé par deux fois…..


En juillet 2003, il proclamait qu’Yvan Colonna était “présumé coupable“.

En septembre 2009, depuis New-York, il proclamait que Dominique de Villepin était “présumé coupable”…….


Sans doute le sieur Guaino écoutait-il autre chose, (de la musique ? ) ce jour-là !


Mais bien plus récemment encore, et par deux fois en quelques semaines, son autre copain Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur, a proclamé que le petit épicier Nantais (Lies Hebbadj) était “présumé coupable.


Peut-être notre fou du Roi n’a pas entendu non plus ce Brice Boutefeux tout occupé avec son plumier à rédiger quelque discours bien senti de son  idole….


Toujours est-il qu’avec ses propos tenus au journal “Le Monde”, notre Henri GUAINO national passe juste pour un fieffé imbécile !

Peut-être que lorsqu’il s’apercevra de sa bévue (????), il nous expliquera, comme son autre pote Kouchner, qu’il avait songé à démissionner en entendant ces propos anticonstitutionnels dans la bouche d’un Président et d’un Ministre de la République ….


Et puis ce brave Guiano, dans un excès de modestie qu’on ne lui connaissait pas jusqu’à présent a conclu ainsi son entretien avec le journaliste:

“Les conseillers, dont je suis, n’ont aucun pouvoir. Ils ne décident de rien”.


Eh bien alors, Monsieur Guaino, pourquoi nous emmer…-vous avec vos apparitions à répétition dans les journaux , à la radio et à la télé.

Restez donc planqué derrière une colonne du Palais de l’Elysée, ça nous fera des vacances !

Et si, d’aventure, vous venez encore pérorer publiquement, de grâce, essayez quand même de ne pas nous prendre pour trop cons !!!!

Publié dans actualité

Commenter cet article

benjamin 08/09/2010 13:03


Je me dois de corriger vos propos, Jacques. A propos d'Yvan Colonna alors en simple garde à vue, Sarkozy n'a pas parlé de "présumé coupable" mais il a bel et bien dit que "l'assassin du préfet
Erignac" était arrêté. Il n'y avait même pas de "présomption dans ce propos.

Nous devons d'ailleurs reconnaître à ce pouvoir une créativité sans borne. parce que inventer la notion de "présomption de culpabilité", cela relève de l'innovation judiciaire la plus
extraordinaire.

Je vous invite par ailleurs à faire preuve de compassion devant le sort de ce pauvre Henri Guaino - dont on est amené à penser qu'il souffre d'un dédoublement majeur de la personnalité, quand on
constate le décalage entre ses écrits (souvent de qualité) et le milieu délétère dans lequel il est contraint de survivre...

On ne tire pas sur une ambulance, même si elle transporte un conseiller spécial de N. Sarkozy!


Jacques 09/09/2010 21:24



 Merci Benjamin pour votre correction d'importance puisque, finalement, c'est encore pire que ce
que je croyais...


Et puis, promis, je ne dirais plus de mal, de M. Guaino...jusquà la prochaine fois....


 


jf.