Nos (encore) gouvernants sont…tombés sur la tête !

Publié le par Jacques

 

Pendant que MM. Fillon et Baroin se gaussaient  avec gourmandise de l'information de Der Spiegel sur le boycott de François Hollande, l'un sur Europe 1, l'autre sur Canal +:

François Hollande est totalement inconnu sur la scène européenne et internationale, qui n'a pas l'autorité nécessaire pour discuter au niveau des chefs de gouvernement et des chefs d'Etat" 

M. Sarkozy dément tout pacte européen contre Hollande.


Faudrait savoir, les gars .....


Et pendant ce temps-là, le si célèbre - tant en Europe qu'à l'international - Ministre de l'Intérieur Claude Guéant ose se réjouir, sur place, de la "sécurité retrouvée" à Marseille.


Non seulement, il n'y a eu QUE deux fusillades en pleine rue la semaine dernière ( dont une à quelques pas du célèbre commissariat central dit "L'Evéché").


Mais on peut également trouver ceci dans "France Soir" qui ne passe pas pour un brûlot gauchiste ni une feuille d'anti-sarkozysme primaire.....:


Les braquages de petits commerces  se succèdent à Marseille.


 Jeudi matin, deux braqueurs casqués ont attaqué un bar-tabac sous la menace de deux armes de poing. Presque au même moment, deux autres individus ont eux aussi braqué un bar-tabac avec deux armes au poing, dans un autre quartier de Marseille. Un peu plus tard dans la matinée, c'est une bijouterie qui a été prise pour cible par deux individus armés, dont l'un s'est livré à un corps-à-corps avec une employée qui a voulu défendre les lieux. Les agresseurs ont fini par prendre la fuite. Dans cette même bijouterie, le gérant avait été tué par un braqueur en 2006.
Vendredi soir, un individu a fait irruption dans une boulangerie et a exigé la caisse sous la menace d'un couteau. Samedi matin, un individu a attaqué un tabac muni d'une arme au poing. Avant de quitter les lieux avec son butin, il a porté un coup de crosse au buraliste. À bout et angoissés,, les commerçants commencent à organiser des patrouilles privées, pour tenter d'endiguer eux-mêmes cette série noire.


C'est vrai, cependant que Claude Guéant aime bien Marseille:

- Guéant en visite à Marseille après la mort d'un adolescent (5 mai 2011)

- Le ministre de l'Intérieur installe aujourd'hui le nouveau préfet (29 août 2011)

Claude Guéant joue les pompiers de service. Si l'été a été plutôt calme sur le front des incendies, Marseille a été placée sous le feu des critiques ces dernières semaines à la suite de nombreux faits divers qui ont eu raison du préfet de police Gilles Leclaire mercredi dernier. Et c'est dans ce contexte brûlant que le ministre de l'Intérieur effectue aujourd'hui son troisième déplacement à Marseille depuis sa prise de fonction place Beauvau le 27 février 2011.


D'ici le 6 mai prochain, combien de fois M. Guéant va-t-il être obligé de retourner à Marseille ????

Lui qui le 29 novembre dernier avait également déclaré sur RTL:

"le climat de sécurité s'améliore à Marseille, où les habitants ne cessent de dire leur satisfaction".

C'était déjà après deux fusillades meurtrières la veille....


D'ailleurs si il n'y avait qu'à Marseille....


16 septembre 2011: Tremblay-en-France  : Deux frères tués dans une fusillade.


21 novembre 2011:

Fusillades en Seine-Saint-Denis

Un homme a été tué et un autre blessé par balle, dans la nuit de samedi à dimanche, à la cité des Courtillières, à Pantin (Seine-Saint-Denis). Deux hommes ont abordé deux Polonais, leur demandant leur carte bancaire. Devant leur refus, l’un d’eux a ouvert le feu avec une kalachnikov. Le tireur présumé, connu des services de police pour trafic de stupéfiants, a été interpellé et était toujours en garde à vue hier soir. Par ailleurs, deux personnes qui sortaient d’un immeuble hier après-midi à La Courneuve ont été prises pour cible par un homme qui a pris la fuite. Le premier homme a été blessé par balle et le second a reçu un coup porté avec l’arme.


12 décembre 2011: Colombes : Un blessé dans une quatrième fusillade en un mois.


2 mars 2012: Paris (XVIIè arrondissement): un inconnu a tiré à cinq ou six reprises dans la direction d'un jeune homme de 22 ans, , avec un fusil-mitrailleur de type kalachnikov, avant de prendre la fuite avec un complice qui l’attendait en voiture.


Sarko (et ta bande) dégage !

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article