Les sanctions contre la Russie, c’est possible !

Publié le par Jacques

 

 

Le 14 décembre dernier, Barack Obama a signé et promulgué une loi prévoyant des sanctions - comme l'interdiction de visa et le gel des avoirs - à l'encontre des hauts responsables russes impliqués dans le décès en prison, des suites de mauvais traitements,  d'un avocat fiscaliste du nom de Sergueï Magnitsky en 2009. Et plus largement contre tous ceux coupables d'atteintes établies aux droits de l'homme.

Pendant que le débat avait lieu au Parlement américain, le Parlement Européen, de son coté, adoptait le 23 octobre une Résolution ( bien que non contraignante....) comportant un certain nombre de recommandations, parmi lesquelles:

  • établir une liste commune à toute l'Union des fonctionnaires responsables de la mort de Sergeï Magnitsky, puis du camouflage des faits sur le plan judiciaire et, actuellement, du harcèlement incessant dont sont victimes sa mère et sa veuve.
  • imposer et appliquer une interdiction de visa à l'échelle de l'Union pour ces fonctionnaires et geler les actifs financiers que ceux-ci ou les membres de leur famille proche pourraient détenir sur le territoire de l'Union.

 

Le Parlement hollandais a adopté une résolution à l'unanimité en faveur de sanctions similaires. Des initiatives parlementaires ont aussi émergé en Italie et en Suède. Le gouvernement britannique a choisi un chemin de traverse, en ciblant les responsables russes impliqués, mais sans révéler publiquement leur nombre et leur nom.

La position allemande est réservée.

Mais du coté de la France, c'est le flou total !!!


 

Son Ministre des Affaires Étrangères, Laurent Fabius, a même eu le culot de déclarer qu'il ignorait "l'existence d'un débat sur des sanctions ciblées", alors qu'il était interrogé  sur la question à Varsovie, le 16 novembre dernier. Il a même eu l'outrecuidance d'ajouter qu'il ignorait également les "détails du destin tragique de Sergueï Magnitski", battu à mort et privé de ses droits élémentaires pour avoir dénoncé une fraude gigantesque, à hauteur de 230 millions de dollars (174 millions d'euros au cours actuel), au profit de cadres du ministère de l'intérieur.


ENCORE BRAVO M. FABIUS !!!!!!


Mais d'ici l'hiver 2014, peut-être l'idée de boycotter les Jeux Olympiques de Sotchi finira-telle par faire son chemin !


D'ailleurs, elle commence à faire son chemin !!!


Non aux JO de Sotchi 2014 !

 

Déjà, des voix se sont élevées contre l’organisation des JO de Sotchi par la Russie, en particulier le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, dans une interview au quotidien "Die Presse" en août 2008 : "Je trouve qu’organiser une fête de la paix et du sport dans le voisinage immédiat d’un lieu où l’on a massacré et mené une guerre d’agression est une idée étrange".

En Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada et en Géorgie, des universitaires et des parlementaires ont eux aussi réaffirmé la nécessité de conditionner la tenue des JO au respect des droits de l’homme.

Nous appelons les associations démocratiques, l’Assemblée nationale, le gouvernement français et les groupes parlementaires du Conseil de l’Europe à demander l’annulation de l’organisation des JO de Sotchi par la Russie de Poutine, au profit d’un pays qui respecte les principes de la déclaration universelle des droits de l’homme et les valeurs démocratiques.

Nous appelons également les athlètes de toutes nationalités à refuser de participer à la mise en scène de Sotchi et à le faire savoir. Nous appelons enfin les journalistes à dénoncer la désinformation et la censure des "services d’information" officiels du Kremlin.

Signataires :

Jacques Ardoino, Professeur émérite en sciences de l’éducation à l’Université Paris VIII, Paul Ariès, Politologue, Patrick Baudry, Professeur de sociologie à l’Université Bordeaux III, Miguel Benasayag, Philosophe et psychanalyste, Jean-Marie Brohm, Professeur émérite de sociologie à l’Université Montpellier III, Claude Javeau, Professeur émérite de sociologie à l’Université libre de Bruxelles, Annie Le Brun, écrivain, Fabien Ollier, Directeur de la revue Quel Sport ?, Robert Redeker, Philosophe, chercheur au CNRS, Louis Sala-Molins, Professeur émérite de philosophie politique à l’Université Toulouse II, Pierre-André Taguieff, Philosophe et politologue, directeur de recherche au CNRS, Daniel Salvatore Schiffer, philosophe, écrivain, éditorialiste,Stavros Tombazos, Professeur d’économie politique et de philosophie politique à l’Université de Chypre, Patrick Tort, Philosophe et historien des sciences, directeur de l’Institut Charles Darwin International, Magali Uhl, Professeure de sociologie à l’Université du Québec à Montréal, Jean Ziegler, Vice-président du Comité consultatif du Conseil des Droits de l’homme à l’ONU;

Signer en ligne l'appel "Non aux JO de Sotchi".


Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article