Les pâtés de campagne (présidentielle).

Publié le par Jacques

 

● Le président -pas encore candidat- n'arrête pas d'égrener au fil des jours, au frais du contribuable, ses « propositions » pour le quinquennat à venir si, des fois, il était réélu.


Ainsi, ce jeudi, il a promis aux enseignants qu'ils auront une  « rémunération augmentée ».
Avec quel argent ?????


De combien, ces enseignants seraient-ils augmentés et comment ? Mystère !
Quand c'est flou, y' a un loup, n'est-il pas vrai ????


Sachant que les enseignants sont fonctionnaires, comment les augmenter eux et ...pas les autres ???? Mystère !
Avec des primes alors ?  Sans doute, c'est à dire en monnaie de singe puisque les primes, dans la fonction publique, ne sont pas prises en compte pour le calcul du montant de la pension de retraite.


Le président -pas encore candidat- en a sorti une autre bien bonne :

« Je voudrais dire combien pour moi il est insensé que dans nos établissements, les enseignants ne disposent pas de bureaux pour recevoir les élèves dont ils ont la responsabilité. »


Ah le beau lapin sorti du chapeau !
Il va les construire où et avec quel argent ces bureaux ?
Un vœu pieu de plus !!!


● Ce jeudi les médias officiels, entendez le service public de radio télévision ( France Inter, France 2, France 3), ont réussi l'exploit de ne parler ni ne montrer d'images du meeting électoral tenu mercredi soir à Mérignac par le candidat François Hollande.


Belle performance pour des radios et télévisions que d'aucuns nous certifient être noyautées par la gauche....

.
La campagne audiovisuelle commence très fort !


● Il était beaucoup plus important, sans aucun doute, pour France 2, par exemple, d'inviter Mme Le Pen sur son plateau du 20h.
Pour que celle-ci vienne encore pleurnicher :
« Je risque de ne pas pouvoir être candidate ».


Mais au moins, cette déclaration a eu une vertu, elle m'a bien fait rigoler.


Car elle a jouté ceci : « Le PS cadenasse le système pour que je n'ai pas mes signatures ».
Ah bon !!!????


Pourtant, je lis régulièrement, sur la blogosphère, des avis éclairés, tout autant que péremptoires nous expliquant qu'a chaque élection, la gauche fait tout pour faire, à son profit bien entendu, la courte échelle au Front National.....


Mme Le Pen vient d'apporter un démenti cinglant à cette fable.


Et c'est très bien ainsi !

Publié dans actualité

Commenter cet article

Le Prétorien 08/01/2012 00:04

On a tout fait le droit de pas être d’accord avec son programme , mais c’est une évidence si la loi des 500 signatures n’est pas revue et la pression que font les gros partis sur les maires n’est
pas
condamnée,
Nous allons a la catastrophe , cela voudra dire que nous entrons dans un dénie de démocratie qui déja s’installe en France (assemblée nationale-non proportionnelle).

Dans un système républicain et démocratique toutes les tendances doivent pouvoir s’exprimer et être représentées , vous êtes d’accord avec cela j’espère

Jacques 08/01/2012 00:25



La représentation proportionnelle à l'Assemblée nationale a été instaurée par la Gauche.


C'est la Droite qui l'a ensuite abrogée.


Ceci dit, cela n'a rien à voir avec les parrainages pour l'élection présidentielle.


Si Mme Le Pen n'obtenait pas ses 500 signatures, celka ne serait que la conséquence du fait que le Front National n'a pas obtenu par la voie démocratique des
élections municipales et cantonales, le nombre d'élus suffisant.


Vous savez comme moi qu'il y a plus de 36 000 Maires en France.


C'est tout de même surprenant, non, que le FN n'ai jamais pu en "dégoter" 500.


Tout le reste n'est donc que littérature !


 


jf.