Les mensonges de la presse

Publié le par Jacques

A propos d'abord des législatives partielles


C'est le grand numéro sur "l'effondrement de la gauche".


Mais pas un mot sur les piètres résultats de la droite !!!!


Au second tour du 16 décembre,

Dans le Val de Marne, deux candidats de droite s'affrontaient.

A eux deux, ils totalisent 17 183 voix. M. Plagnol avait été élu en juin avec 25 800 voix.

Soit une perte de 8617 voix....


Dans l'Hérault.

M. Aboud, qui récupère sa circonscription qu'il avait perdu à 10 voix près  obtient 20403 voix en décembre contre 20655 en juin. Perte de 252 voix. M. Aboud reste stable.


Dans les Hauts de Seine.

Grand tam-tam médiatique en faveur de M. Devedjian...

Il est réélu en décembre avec 17 822 voix. En juin, il en avait obtenu 26 824. Il enregistre donc une perte de 9002 voix.


Ça ne fait rien, les médias se sont uniquement gargarisés des "60%" obtenus par M. Devedjian.


Que l'UMP crie victoire, c'est de bonne guerre. Sauf qu'on sait très bien qu'elle aura scruté les résultats à la loupe et qu'elle n'ignore donc absolument pas ses déperditions de voix.


Que la presse entonne le même refrain que l'UMP, c'est inadmissible. LA PRESSE TROMPE SES LECTEURS EN NE DONNANT PAS TOUTES LES DONNÉES DE CES SCRUTINS !

Et à propos des sondages de popularité de l'Exécutif....


Pas plus tard que le 10 décembre dernier, on nous annonce Hollande à 35% et Ayrault à 33%

Mais dès le 17 décembre, sous le titre "chute vertigineuse", on nous donne Hollande à 40% et Ayrault à 37%.


Voila comment travaillent nos journalistes. Voila comment ils nous trompent.


DANS QUEL BUT ?????

 

Commenter cet article