Le « boulevard » de la Droite semé de…..barricades érigées par l’UMP.

Publié le par Jacques

 


Ainsi donc ceux qui espèrent, même sans le dire, la réélection de M. Sarkozy assurée par la lamentable affaire DSK, se répandent en déclarations, communiqués et autres billets de blogueurs sur les "divisions" de la gauche en général et du PS en particulier.


S'agissant du PS, on assiste actuellement, le soi-disant vainqueur déclaré disparu, à une joute électorale normale entre les candidats. Certes, les "petites phrases" ne sont pas absentes. Mais elle n'excédent en rien, loin de là, ce qui se passe habituellement dans les campagnes électorales officielles. Souvenez-vous de la cellule UMP "anti-Ségo" de 2007, alors animée par le "célèbre" Frédéric Lefebvre, qui s'apprêtait avec gourmandise à reprendre du service contre DSK.


Ainsi donc, DSK envolé, un "boulevard" se serait ouvert pour M. Sarkozy.......


Eh bien force est de constater que, quotidiennement, l'UMP s'évertue à ériger de solides barricades sur le dit "boulevard".


- Aussitôt Mme Jouanno, Ministre, intronisée tête de liste UMP aux Sénatoriales, tous les Maires UMP de Paris écrivent une lettre ouverte au Président de la République....


- Dès l'annonce de la suppression des panneaux indicateurs de radar, 80 Députés UMP contestent vigoureusement la mesure. Il s'ensuit une grotesque cacophonie.


- Pas sitôt adopté un amendement UMP incluant les oeuvres d'art dans le calcul de l'ISF, le Ministre de la Culture, le Ministre du Budget puis le Premier Ministre en personne demandent publiquement le retrait de l'amendement. Et vive la séparation des pouvoirs....

Contre-coup, le Député-Maire UMP de Saint-Malo démissionne publiquement de l'UMP....


-Un Député ultra UMP dépose 50 propositions pour "améliorer" l'exécution des peines prononcées par les Tribunaux, une ancienne Ministre UMP monte au créneau contre celles-ci.


- Le Ministre des Affaires Européennes se mêle publiquement du RSA qui n'est pas dans ses attributions. Il se fait sermonner par le Président, convoquer par le Premier Ministre et rentre dans le rang. Mais c'était sans compter sur l'UMP et son brave dirigeant Copé et voilà à nouveau le RSA sur la place publique....


- La "rumeur" (encore une) annonce-t-elle la candidature de M. Fillon à Paris pour les législatives de 2012 ( sans aucun doute la priorité du moment...),  immédiatement la Mairesse du 7è Arrondissement se répand dans la presse. Elle se déclare "agressée". Et par les temps qui courent...agresser une femme.....


- les Députés UMP de la "Droite Populaire" réclament-ils au président l'abrogationde la bi-nationalité, sans tarder, le transfuge Besson, Ministre UMP de l'Industrie ( ce n'est pourtant plus dans ses prérogatives...!) déclare à la presse: "Je n'y suis pas favorable, très clairement".


Et ainsi de suite.....Et je ne parle pas de Villepin, Borloo et autres Boutin....


Et tous ces braves gens de se réclamer de de Gaulle, lui qui fustigeait en son temps la chienlit.

Nul doute que là-haut, sur son petit nuage, il doit se "régaler" du spectacle que donnent sans relâche ses lointaines troupes....!


Pas sûr que dans moins d'un an maintenant les spectateurs-électeurs fassent un triomphe à ces acteurs de plus en plus minables qui font donc tout pour n'avoir ni "standing ovation" ni surtout de rappel ! 


  

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Daumont 11/06/2011 18:14


Que vous êtes susceptible !...Je n'ai pas dit :"course au fromage" - ce qui serait plein de "sous-entendus" - mais "course à l'échalote", ce qui au pire est un renvoi de chacun à son jardin, et au
mieux un clin d'oeil à l'écologie, où, il est vrai, on pratique aussi la "course à l'échalote" ...On n'en sort plus !...


Jean Daumont 10/06/2011 12:26


Vous avez raison ...Ambiance de fin de règne, due à l'impopularité de Sarkozy, et à la crainte de ses séides de ne pas retrouver leurs sièges ou leurs avantages divers en 2012 ...Rien de nouveau
sous le soleil ..On a déjà connu ça sous Giscard, Mitterrand et Chirac, avec les "alternances" ...Le problème est que les candidats socialistes, en raison de la "disparition" de leur homme
"providentiel, en sont, eux aussi, à pratiquer la course à l'échalote...

NB J'ai actuellement un problème de "navigateur" qui me rend "muet" (grosse privation), et mon blog est peut-être difficile à obtenir


Jacques 10/06/2011 15:03



Cher M. Daumont,


Tenant compte de votre sagesse habituelle, je suis un peu désolé de votre commentaire sur les candidats socialistes....


Ils participent, assez sereinement me semble-t-il, à une compétition électorale plutôt démocratique qui s'appelle "les primaires".


La résumer à "une course à l'échalotte" m'étonne beaucoup de votre part !


 


jf.


PS: je n'ai personnelement aucun souci pour accéder à votre bloc-notes.