La Vè République….mot à mot.

Publié le par Jacques

Je viens enfin de lire un livre qui m'avait été offert il y a quelques temps déjà.

 

Marie-France Lavarini, Jean-Yves Lhomeau

Éditions Calmann-Lévy, Décembre 2009, 316 pages, 16€39

 

SAVOUREUX !!!


Il s'agit d'un recueil de citations fameuses, sous forme d'abécédaire, de nos célébrités de la Vème République.


Du "je vous ai commmprrris" à la "bravitude" en passant par "bonnet blanc et blanc bonnet" et autres "droit dans mes bottes", sans oublier "l'homme du passif" ou encore "Liliäââne fais les valises", "casse-toi pauv'con"......etc....


 

Je ne vais évidemment pas toutes les reproduire ici.

C'est une belle façon de nous faire revisiter notre Histoire récente.

Chacune de ces citations est assortie d'une explication plus ou moins longue du contexte et des raisons de ces déclarations avec même parfois des citations connexes des anecdotes, parfois inédites.


Un véritable travail de fourmi et...d'historien basé sur une bibliographie très abondante et sur la banque de données du Service Documentation du journal "Le Monde", l'un des auteurs étant un ancien Directeur-Adjoint de la Rédaction du quotidien de "référence".

 

 

Petit problème de lecture cependant. Cette formule basée sur l'alphabet est assez gênante puisqu'on saute ainsi du coq à l'âne sans aucune chronologie.


Ainsi la première citation du livre date de 1965, la seconde nous transporte directement en 1974. Ce qui fut sans doute un peu compliqué pour les auteurs eux-mêmes car j'ai trouvé un certain nombre de doublons et de redites....


Mais quel délice de se remémorer tout cela, surtout si l'on a vécu toute cette période, comme c'est mon cas.

Mes préférées:

 

"Dissolution, piège à cons" La Droite en 1997.

"En finir pour toujours avec les écoutes téléphoniques" Gaston Defferre,  1981.

"Le Gouvernement détermine sa politique indépendamment de la longueur des cortèges" Raymond Barre, octobre 1976.

 

 

"Qu'est-ce qu'elle veut la ménagère? Mes couilles sur un plateau ?" Jacques Chirac lors

du Sommet européen d'octobre 1988. La "ménagère" n'est autre que Margaret  Thatcher....

 

"Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites" Georges Pompidou, 1973.

 

"Et tout à coup arrive un petit facteur, un petit télégraphiste: c'est M. Giscard d'Estaing" François Mitterrand,  mars 1981.

"En tout cas, une chose est sûre,vous n'entendrez plus jamais parler de moi" Jacques Chirac remettant sa démission de Premier Ministre à Giscard le 25 août 1976.

 

 

 

 

 

 

 

************************

Du coup, cela m'a rappelé un autre livre, lu il y a deux ou trois ans. Un livre qui m'a été offert par un ami de Genève qui l'avait déniché chez un bouquiniste. Je ne sais pas si on peut encore le trouver autrement.

 

 

Il s'agit donc des célèbres Chroniques de Morvan Lebesque publiées dans "Le Canard Enchaîné" entre 1951 et 1960.

Elles sont regroupées en cinq chapitres, "La guerre et l'armée", "Le monde et le siècle", "la justice et le judiciaire", "la République et la chose publique", "la beauté et la laideur".

 

Ça décoiffe, c'est polémique à souhait, c'est corrosif, c'est iconoclaste et c'est ...toujours d'actualité !!!

 

Petite précision: à sa sortie, le bouquin valait 12 Nouveaux Francs.....

Publié dans actualité

Commenter cet article