La Valérie Pécresse, je te lui botterais les fesses, moi !

Publié le par Jacques

 

 

La Valérie Pécresse aux yeux de biche, égérie de François Fillon, ne manque pas d'air.


Elle demande que "toute la transparence soit faite sur le coût de la censure du Conseil Constitutionnel" à propos de diverses mesures fiscales de la Loi de Finances 2013.


Elle a ajouté: "Les Français ont droit à la vérité. Qui va payer le manque à gagner ?".


Mais n'est-ce pas l'UMP de Mme Pécresse qui a déposé le recours en annulation de la dite loi ????


Un peu gonflée la pimbêche, non ?


Diplômée de HEC et de l'ENA, elle n'est donc pas capable de faire les comptes elle-même ?


Ancienne Ministre du Budget, elle n'a aucune idée sur la question ????


Sa question "ingénue" démontre surtout que l'UMP, en déposant son recours, se foutait pas mal du Budget de l'État et encore plus des contribuables lambda !. Ce recours n'était motivé que par la seule idéologie, la défense des privilégiés !


Le plus drôle dans la polémique déclenchée par la censure du Conseil Constitutionnel, c'est qu'un pote de Mme Pécresse à l'UMP, Gille Carrez, Président de la Commission des Fiances de l'Assemblée Nationale, donne, sur certains des sujets de la censure, des chiffres inférieurs à ceux donnés par le Gouvernement.


Elle a bonne mine la bibiche !


Un bon coup de pied aux fesses, oui !

Publié dans actualité

Commenter cet article