Giscard “couche tard”.

Publié le par Jacques

 

a15021267e352a86.1292778251.jpg

 

 

Samedi soir, tard  (je ne sais si c’était en direct”, je suis tombé par hasard sur la fin de l’entretien de Giscard chez Ruquier sur la 2.


Manifestement, VGE était venu assuré la promo de son dernier livre sur Napoléon.


Mais au moment où je suis arrivé, VGE était interrogé par Audrey Pulvar.

 

Il s’agissait des récentes “révélations” sur l’approbation controversée, par le Conseil Constitutionnel, des comptes de campagne de Chirac en 1995 après son élection ….

 

La réponse de VGE a été en deux temps.

 

UN: je n’étais pas présent le jour de la délibération…

DEUX: le Conseil ne doit pas se prononcer en “opportunité” mais sur des documents….

Belle façon de nous faire comprendre qu’il n’aurait pas approuvé les comptes de son vieil” ami” Chirac….

 

Cependant, ce qui est plus désagréable, c’est son “aveu”: “je n’étais pas là” ….

 

Il me semble pourtant que VGE est Membre ( de droit) du Conseil Constitutionnel depuis 1981.

 

Ce qui est tout à fait surprenant c’est que ni Zemour, ni Nauleau, ni Pulvar  ni Ruquier ne l’ont interpellé sur les raisons de son absence.

 

M. Giscard d’Estaing aurait du être présent. Point !

 

D’autant que l’on sait par “Le Canard Enchaîné” que sa Grandeur a sèché le Conseil pendant des années tout en en percevant les indemnités….. !!!!

 

Mais le jour où les “journalistes” iront au fond des sujets face aux “puissants” de la République, il y aura moins de neige que ce week-end….

Publié dans actualité

Commenter cet article

benjamin 24/12/2010 21:19


Autre manière de faire: supprimer ma nomination "de droit" des ex présidents de la république et exiger que les nominations des membres du CC par les personnalités "haddock" soient ratifiées par
les 2/3 des parlementaires. Ce qui amènera obligatoirement à choisir des personnalités consensuelles et indiscutables (imposer en plus la possession d'un doctorat en droit ou d'une maîtrise en
droit constitutionnel ne serait pas une mauvaise chose)