Et une incohérence de plus de la part de M. Sarkozy, une !

Publié le par Jacques

 

 Aujourd'hui, à Villepinte, M. Sarkozy s'arroge de droit de réviser un accord international en vigueur....

(ratifié par le Parlement Français le 5 juin 1991...)


Pourtant, il y a seulement quelques semaines il vill..ipendait M. Hollande quant à sa proposition de renégocier un traité qui n'est pas encore ratifié.


Le lundi 6 février, il déclarait, Mme Merkel à ses cotés....:

«Quand l'Allemagne signe un traité, quand la France signe un traité, ils engagent le peuple allemand et le peuple français, pas les Français de droite ou de gauche, les Allemands de gauche ou de droite.

«C'est la démocratie, c'est le respect de la parole donnée, c'est un engagement d'État, ce n'est pas un engagement politicien»


A défaut de "France forte" , c'étaient de..fortes paroles, n'est-ce pas.....


Et ce dimanche 11 mars que déclare M. Sarkozy ? :


"Alors les accords de Schengen ne permettent plus de répondre à la gravité de la situation, ils doivent être révisés."


Cet accord concerne 27 Pays, qui d'ailleurs ne sont pas tous Membres de l'Union Européenne.

Cet Accord a été renforcé par le fameux Traité de Lisbonne voulu par... M. Sarkozy !


Mieux, il est même prêt à sortir

"Si je devais constater que dans les douze mois qui viennent il n'y avait aucun progrès sérieux dans cette direction, alors la France suspendrait sa participation aux accords de Schengen jusqu'à ce que les négociations aient abouti."


Voilà comment M. Sarkozy conçoit aujourd'hui le "respect de la parole donnée" par la France.


Voilà comment M. Sarkozy est prêt à dire....zut à 26 autres Pays d'Europe.


Mais M. Sarkozy s'imagine avoir tous les droits et pense que M. Hollande n'a le droit que de se taire !!!

Publié dans actualité

Commenter cet article

le vengeur 12/03/2012 13:24

"Si je devais constater que dans les douze mois qui viennent il n'y avait aucun progrès sérieux dans cette direction, alors la France suspendrait sa participation aux accords de Schengen jusqu'à ce
que les négociations aient abouti."


Tout est bon pour récupérer les électeurs du F-Haine, le hic dans l'histoire est que quand ça arrange les politiques, ils nous disent, les textes disent et nous on exécute, on n'y peut rien, c'est
les accords européens qui prévalent, mais quand ceux-ci vont a l'encontre d'un clan, d'une catégorie sociale qui vote bien ou de visées électoralistes, on se dépêchent de dire que ces dispositions
ne sont pas bonnes et que l'on passera outre les directives européennes pour faire de la basse politique.

C'est un peu comme font les politiques depuis de nombreuses années qui pour se dédouaner, critiquent l'Europe quand ils sont sur les bancs de l'Assemblée Nationale ou au conseil des ministres et
critiquent la France et son immobilisme quand ils sont a Bruxelles ou a Strasbourg pour casser le modèle social français ou les services publics ou les fonctionnaires.

Dans cet exemple, droite ou gauche ne sont pas exempts de reproches .

Jacques 12/03/2012 14:25



Entièrement d'accord avec vous "Le vengeur".


 


jf.