Encore une mesure sarkozyste très populaire……

Publié le par Jacques

 

Pas plus tard que le 18 décembre dernier, j'écrivais  ceci:


Et quand on sait les « mesures de sécurité » draconiennes prises lors de ses déplacements, les lieux où il passent étant transformés en bunker, il risque plutôt de mécontenter un peu plus les Français qui, déjà, le boudent un peu....


Eh bien cela ne s'arrange pas !!!!


Selon "Libération" ainsi que "Le Parisien " (mais...curieusement...pas un  mot dans "Le Figaro...):

Bloquée par le cortège présidentiel, une enseignante rate son agrégation.

Cela se passait le 26 janvier dernier lorsque Monsieur le Président s'est rendu à Dijon pour rendre visite à ses chouchous, les nouveaux "citoyens assesseurs" des tribunaux.


Mais une professeure de Sciences Physiques, Madame Nadia Lavoignat, a été bloquée, comme bien d'autres personnes d'ailleurs, par le "cordon de police" censé protéger "l'illustre....passant"....


Quittant le bus où  elle se trouvait, elle a héler, à ses frais, un taxi qui, évidemment, n'a pas eu plus de chance de franchir le dit "cordon".


Résultat, elle est arrivée en retard à son examen et n'a pu concourir.


Elle estime donc que «l'obtention de l'agrégation aurait revalorisé mon salaire. J'ai été éliminée d'un concours de la République par son garant lui-même, sans même avoir le plaisir de concourir».


Dès le lendemain elle a écrit à l'Élysée, réclamant que le président de la République envisage un «dédommagement moral et financier».


On attend avec intérêt la réponse que voudra bien faire la présidence de la République.


A l'heure où d'aucuns se gaussent (dont "Le Figaro"...) que quinze policiers soient maintenant affectés à la protection de M. Hollande, il serait bon que le   triste incident ci-dessus  reçoive une publicité au moins égale.....


Il serait surtout nécessaire que Monsieur le Président cesse d'être escorté par une horde policier à chacun de ses déplacements.


D'autant que le contribuable  ne paye pas ses impôts pour que M. Sarkozy claque 220 000 euros de flics à chaque fois qu'il met le nez hors de son palais. Le contribuable ne paye pas non plus ces impôts pour qu'une enseignante ne puisse pas essayer de "gagner plus" !!!!


Publié dans actualité

Commenter cet article

Catherine 03/02/2012 09:03

En plus il fait sa campagne à nos frais... Gerbant !

Jacques 03/02/2012 18:29



Hélas oui.....


 


Et il paraît même que ses sbires obligent les travailleurs à venir d'ailleurs pour grossir sa claque.


(Ex: chantier de Longjumeau)....


Et puisqu'il aime la claque, il est bien parti pour en prendre une belle dans quelques semaines.


 


jf.