Dechavanne: si je m’attendais à ça !

Publié le par Jacques

Coups de gueule en série de Christophe Dechavanne. Invité jeudi soir du Grand Journal de Michel Denisot, l’animateur de la Roue de la Fortune sur TF1 a dénoncé, coup sur coup, les liens étroits entre politique et justice, la politique d’immigration d’Eric Besson, l’admiration de certains pour le convoyeur voleur Tony Musulin, les chèques“contraception” de Ségolène Royal injustement critiqués par Luc Chartel, et la main de Thierry Henry…

Ce vendredi matin sur Europe 1, il s’est emporté contre le président de la Fédération française de footbal, Jean-Pierre Escalettes, dont il a demandé le départ.

 


Je n’ai jamais été un fan des émissions de Dechavanne. pour moi, c’est un amuseur public mais dont les amusements ne relèvent pas de mon intérêt personnel.


Je n’avais donc rien de particlier pour ou contre lui. Je ne regarde pas ses émissions, un point c’est tout.

 

Je tombe donc sur le cul en découvrant ses propos.

Certes, il ne parle pas comme moi d’une dictature en gestation. Mais ses déclarations viennent à point nommé en filigrane de ma chronique.

 

Puisse tous ses fans entendre correctement ce qu’il vient de dire !


J’en profite, puisqu’il évoque la “main” du foot pour ajouter que pour ma part, moi qui ne regarde aucun match de foot, je déplore totalement la position de M. Sarkozy et surtout sa rhétorique.


1) il ne veut pas se “substituer” à l’arbitre ni à la FIFA.

C’est tristement savoureux quand on constate que quotidiennement, depuis deux ans et demi, il se substitue au Premier Ministre, au mépris de la Constitution.


2) En refusant de se “substituer”, en filigrane, M.Sarkozy s’abstient de condamner la tricherie.


Et en matière de “rupture” on s’aperçoit ainsi qu’il n’y en a pas.

Chacun se rappelle que M. Chirac avait reçu, en grande pompe, Zidane à l’Elysée, le lendemain de son coup de boule sur un stade.

Q’on s’appelle Chirac ou Sarkozy, la position est la même, on se refuse à condamner ce qui devrait l’être.


Qu’on ne vienne pas ensuite me parler des valeurs, qu’elles soient du foot ou de la République lorsqu’on constate le grand cas qu’en font nos président successifs.

.

Commenter cet article

Jean georges 23/11/2009 00:00


Maintenant que je comprends ... enfin, (et oui je ne fréquente pas les salons Sarkozystes)et mon QI ne va pas jusqu'à penser que moi seul ai toujours raison. Quand à votre respect vous n'avez aucun
sens de ce mot.
La démocratie monsieur, n'est pas votre apanage et le fait de mettre cet article devant Ségo sans parler du FN, dénote tout de suite votre penchant masochiste et démagogique. Mais votre petit
mentor agité du bocal nous a habitué depuis deux ans a subir son népotisme et son despotisme, et il semble que son influence vous ait gravement atteint, attention à vous car j'ai appris qu'il
essayerait d'approcher la blonde du F N car en mars il en aura besoin pour glaner quelques régions. JG.


Géronimo 22/11/2009 09:24


Non, vous avez bien lu, la ségo. Elle ne mérite pas plus de respect de ma part qu'un dirigent du FN.
Quant à Dechavanne, c'est un rigolo de kermesse qui grâce à son pognon fait ce q'il veut. Je persiste à dire qu'il surfe sur la vague anti sarko comme d'autres surfent sur la vague écolo. Le
problème de Dechavanne c'est qu'il se croit drôle, mais il ne fait bien rire que lui.
C'est comme tous ces gugus qui se disent comiques professionnels et qui crachent à longueur d'émission sur la droite et sur ses électeurs.
Géronimo


Jacques 22/11/2009 10:36



Et vice versa...

Vous ne méritez pas plus de respect, Monsieur Géronimo, que le gugus de doite Sardou qui , grâce à son pognon, en septembre 2007, déclarait
publiquement:

"J'emmerde les 17 millions de Français qui ont voté Ségolène Royal".

Bon dimanche.

jf.



Jean georges 22/11/2009 00:18


A géronimo,
Le dernière phrase de votre commentaire, me gene beaucoup, moi je vois cela sans démagogie, donc deux solutions.
- 1 L'arbitrage du peuple français en faveur de sarko contre Ségo.
- 2 L'arbitrage du peuple français en faveur DU Sarko contre la Ségo.
Quant à Dechavanne, cet animateur n'est pas pire que les autres dans son métier, mais dire ce qu'il a dit, au vu de sa position, est à mettre à son crédit, puisque c'est à peu prés ce que pense la
majorité de nos compatriotes, ne vous en déplaise. JG.


Géronimo 21/11/2009 23:55


Je répondrais à Catherine que je n'ai que faire de ce qu'on lui fait penser...


catherine 21/11/2009 19:27


J'espère pour ns que tous les sarkosistes ne sont pas du même tonneau que géronimo ;-D


Jacques 22/11/2009 00:27



Je l'espère tout autant que vous, Chère Catherine, mais.....

jf.