Contrôles Sncf à géométrie variable……

Publié le par Jacques

 


Ce soir au "20 heures" de la télé, on semble s'offusquer du fait que les Contrôleurs Sncf toucheraient une partie des amendes qu'ils infligent aux contrevenants/fraudeurs.

Le Pdg de la Sncf l'a d'ailleurs aussitôt confirmé.

Intéressant le sujet, non ?Surtout quand on se rappelle ceci, qui n'est pas si vieux....:

L'Expansion.com - publié le 28/03/2011

Pierre Coppey, le PDG de Vinci Autoroutes et "bon copain" de Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, a bénéficié d'un passe-droit pour s'éviter une contravention à bord d'un train. Un piston peu apprécié des syndicats.

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, ici en 2007.
REUTERS/Benoit Tessier
A la SNCF, jouer de ses relations pour faire sauter une contravention peut valoir le coup. Selon une information rapportée par le site LaProvence.com, des fraudeurs d'un genre un peu particulier ont été pris sur le fait par deux agents de la SNCF à bord d'un TGV Marseille-Paris le 11 mars dernier. L'un deux était en fait Pierre Coppey, le PDG de Vinci Autoroutes, un "bon copain" de Guillaume Pepy.

C'est en tout cas de cette manière que l'intéressé s'est présenté auprès des contrôleurs pour s'éviter une contravention, alors que sa carte Grands Voyageurs n'était pas créditée. Il envoie aussitôt un mail à la "direction parisienne" pour ne pas se voir redressé.


Aussitôt dit, aussitôt fait : la direction régionale téléphone aux contrôleurs et leur demande "de cesser d'importuner les contrevenants". "Ce deux poids deux mesures est inacceptable" s'agace Bernard Cintosesi, délégué CGT, auprès de La Provence. "A l'heure où on exige de tous des sacrifices, la direction rétablit des privilèges", ajoute-t-il.


La SNCF, contactée par le quotidien, tente de se justifier : "Ils avaient confié à leur agence de voyage le soin de faire les réservations. Mais elle n'a pas effectué la démarche. Les clients étaient donc de bonne foi en pensant avoir payé...". Et d'ajouter : "Il s'agit de gros clients... les contrôleurs doivent apprécier les situations".


Le PDG de "Vinci Autoroutes" aurait donc du avoir au moins l'élégance de payer quand même sa prime au Contrôleur Sncf, non ????

Publié dans actualité

Commenter cet article