CONSTERNATION !

Publié le par Jacques

 

Le "candidat sortant" mentant plus vite qu'un arracheur de dents,


Le "président-candidat" ( et son pote Guéant notamment sur France Inter à 13h) racontant des histoires fausses plus vite qu'une sulfateuse ( Tarik Ramadan, 700 mosquées, "vrai"travail, régularisation des sans papiers, vote des immigrés et...j'en passe),


il n'est plus utile d'y revenir tant le Net et la presse se font un devoir de dénoncer les inventions et affabulations de M. Sarkozy.


Alors je vous propose simplement une parodie d'une célèbre chanson d'Alain Souchon, à l'attention, notamment de tous ceux qui depuis 2006 (!!!) me traite "d'anti-sarkozyste primaire et viscéral"....


La France de 2007 croyait qu'j'étais James Dean
Américain d'origine
Le fils de Buffalo Bill
Alors admiration
Faut dire qu'j'avais la chemise à carreaux
Pour faire le cow-boy très beau
Près d'un étang de Camargue
Elle me parlait anglais tout l'temps
J'lui répondais deux trois mots bidons
Des trucs entendus dans des chansons de Johnny
Consternation


La France de 2007 à 2012 croyait qu'j'étais coureur
Qu'j'arrivais des Vingt-quatre heures
Avec mon casque en couleur
Alors admiration
J'lui disais : "Drapeau à damiers
Dérapage bien contrôlé"
Admirateurs fascinés
Télévision

Non, ça c'est...Fillon


J'suis mal dans ma peau en coureur très beau
And I just go with my pince à vélo (du coté du Cap Nègre)
J'suis bidon, j'suis bidon

Là, c'est le « candidat-sortant »


Elle croyait qu'j'étais chanteur
Incognito voyageur
Tournées sonos filles (Morano, Pécresse, NKM, Bachelot)en pleurs
Admiration
Faut dire qu'j'avais des (talons aiguilles) talonettes
Le manteau d'lapin d'une fille (celui de Carla)
Des micro-bracelets aux chevilles des détenus
Exhibition


La France de 2007 me dit : "Chante-moi une chanson"
J'ai avalé deux trois Maxitons
Puis j'ai bousillé "Satisfaction"
Consternation


J'suis bidon, j'suis bidon.

J'suis bidon, j'suis bidon

J'suis bidon, j'suis bidon

Publié dans actualité

Commenter cet article