Condamnation de policiers réduite..Mais sept gendarmes mis en examen !

Publié le par Jacques

 

Ces policiers, ce sont ceux de Bobigny, qui avaient rédigé de faux procès verbaux.

Leur condamnation en première instance à de la prison ferme avait provoqué une manifestation de policiers, certains en uniforme, d'autres utilisant leur véhicule de service.

Et le Ministre de l'Intérieur de l'époque, Brice Hortefeux, s'était, une fois de plus, fendu d'une déclaration déplacée, comme il en a le secret !


Mais la Cour d'Appel vient d'accorder le sursis à ces policiers « menteurs ».


Passée beaucoup plus inaperçue, ce même jour, la mise en examen de sept gendarmes, deux anciens gendarmes du groupement de l'Allier, deux gendarmes de la brigade de recherches de Moulins, un gendarme de la brigade du Mayet-de-Montagne et deux gendarmes de la compagnie de Vichy.


Mis en examen pour "acte attentatoire à la liberté individuelle ", rien que ça !


Ces messieurs avaient jugé bon d'arrêter de bon matin un syndicaliste alors qu'il allait tranquillement acheter son pain !

C'était le 25 novembre 2010.

Et Monsieur le Président de « tous les Français » était attendu quelques heures plus tard dans le petit village de Mayet-de-Montagne, une commune rurale de l'Allier.

A l'époque, les manifestations contre la « réforme » des retraites voulue par M. Sarkozy battaient leur plein.


Et le syndicaliste a été relâché au moment même où le Président s'en allait.

Une « coïncidence heureuse » avait alors déclaré le syndicaliste.


Mais un Juge d'Instruction de Clermont-Ferrand n'a justement pas trouvé « heureuse » cette coïncidence.....


Passée encore plus inaperçue, la décision antérieure du Procureur Général de Riom de retirer son habilitation de police judiciaire au Commandant du Groupement de Gendarmerie de l'Allier ainsi que celle de son Adjoint....

Ça la fout un peut mal, en effet.

Ils s'étaient même abstenus de prévenir de cette arrestation le Procureur de la République dont ils dépendaient.

Ils ont d'ailleurs tous les deux été mutés à la suite de leur exploit....


A l'époque, le « Président pas encore candidat » n'était donc pas en campagne électorale...

Qu'est-ce que ça va être lorsqu'il se sera officiellement déclaré..... !


A moins que grâce à ce courageux Juge d'Instruction, les pandores y regardent maintenant à deux fois avant de faire du zèle intempestif et de s'affranchir des dispositions légales.

Policiers menteurs, gendarmes qui vous foutent en vraie-fausse garde à vue, Procureur (Courroye) qui viole la Loi pour espionner des journalistes.......


Pas de doute, l'insécurité recrute comme vient de nous le faire savoir l'actuel Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant......


Publié dans actualité

Commenter cet article