CELLULE DE RIPOSTE

Publié le par Jacques

 

 

Salah Hamouri, citoyen Franco-Palestinien, doit être libéré le 28 novembre prochain, selon une décision de la Cour de justice militaire.

Le Président Français Nicolas Sarkozy a déclaré aujourd'hui espérer que le jeune homme, condamné pour avoir projeté d'assassiner un rabbin, ferait partie de la seconde vague de prisonniers palestinien libérés le...18 décembre contre le soldat israélien Gilad Shalit.



En voilà un Président expérimenté, plusieurs fois Ministre ( contrairement à François Hollande, n'est-ce pas...).

En voilà donc un Président qui connaît ses dossiers sur le bout des doigts....

M.Sarkozy , en campagne électorale..., s'est IMMEDIATEMENT attiré cette réponse cinglante du Comité de Soutien à Salah Hamouri :


« Nicolas Sarkozy vient de déclarer qu’il « espérait que le franco-palestinien emprisonné fera partie de la seconde vague de libération. »


            C’est intolérable.

Intolérable car Salah doit sortir de prison, selon le jugement, le 28 novembre et non pas le 18 décembre – date de la seconde vague. Sarkozy veut ajouter trois semaines de prison supplémentaires à Salah.
Intolérable car tout cela se trame dans le dos des parents de Salah qui ne demandent qu’une chose : que la France veille que cette date de sortie du 28 novembre soit bien respectée.
Intolérable car il met Salah en situation d’être arbitrairement expulsé de sa terre qui l’a vue naître et où il entend vivre.
Faisons entendre notre voix auprès du président : Salah doit sortir le 28 novembre. Un point c’est tout. »


Et le petit caporalde la sarkozie, futur ci-devant Ministre de la Défense, Gérard Longuet ( le type qui se fait élire au Sénat mais préfère rester au Gouvernement encore quelques mois...) a fait encore plus fort que son patron.
Lui, Longuet, a carrément versé dans l'ignominie en soutenant froidement, sur France Inter, qu'il n'était pas au courant de cette « affaire ».
Il risque bien de se faire traiter encore de « connard »par son chef puisque celui-ci n'a de cesse de déclarer qu'il n'est entouré que de « connards ».
Des « connards », au passage, qu'il a choisi lui même !
Ah ce brave M. Sarkozy et ses sbires qui avaient crée en 2007 une « cellule de riposte à la candidate socialiste », ils vont avoir la leur dès maintenant et ça ne va pas être triste !

Publié dans actualité

Commenter cet article