CELLULE DE RIPOSTE ( 21//2012) Afghanistan.

Publié le par Jacques

 

Nous en sommes à  82 soldats Français tués en Afghanistan.


Oui, il en a fallu autant pour que M. Sarkozy commence à envisager publiquement un retrait anticipé de nos troupes dans ce Pays !

Après, d'ailleurs, avoir envoyé des renforts, contrairement à ses déclarations de candidat en....2007 !


Et on semble vouloir faire grand cas et s'étonner  de la déclaration du candidat Hollande annonçant que si il est élu, il rapatriera le contingent français.


Dès 2008, le Parti Socialiste réclamait le retrait de l'Armée Française d'Afghanistan.

Sans succès.


Le PS avait même déposé une motion de censure à ce sujet le 3 avril 2008. Rejetée tant au Sénat qu'à l'Assemblée Nationale par ...la majorité présidentielle.


Qui avait défendu cette motion de censure sur l'Afghanistan ???? Un certain.....François Hollande !!!!

Vous savez, le gars qui fluctue, qui ne sait pas ce qu'il veut, qui n'a pas de suite dans les idées et autres balivernes.


M. Copé s'était distingué dans le débat pour répondre au PS:

"Je salue la présence  militaire française  au nom de la lutte contre le terrorisme.

L'opposition est figée dans ses conservatismes, fuit ses responsabilités, recule face aux difficultés".

Ajoutant, toujours à l'adresse du PS:

"Préconisez-vous le retour des talibans à Kaboul, avec leur cortège d'horreurs: lapidation, soumission des femmes, bannissement de l'éducation et de la santé, négation de la culture?"


François Sauvadet (Nouveau Centre), nommé Ministre depuis..... avait renchéri:

"Nos soldats n'ont pas besoin de censure mais de soutien".


En mars 2008, 14 soldats Français étaient déjà tombés là-bas.

Quatre mois plus tard, 10 soldats étaient tués, d'un seul coup.


En janvier 2012, 68 morts de plus plus tard....., 68 morts parfaitement inutiles, campagne électorale oblige, M.Sarkozy fait mine de comprendre enfin que trop c'est trop !


Et un triste élément de plus au calamiteux bilan du président sortant, candidat naturel, pas officiellement en campagne, pas encore déclaré.


Qui, de ce fait, fuit ses responsabilités comme avait dit son copain Copé !

Publié dans actualité

Commenter cet article