CELLULE DE RIPOSTE 04/11/2011

Publié le par Jacques

 

QUELLE ARROGANCE !

 

Monsieur Sarkozy a osé déclaré ceci hier soir, à l'adresse de la Grèce:


"Quand nous prenons une décision, elle doit être appliquée.

"Quand nous fixons une règle, elle doit être respectée".

 

Ah...qu'il parle bien notre "sauveur de l'Europe", sinon du monde entier.


Moi, il me semblait que le Traité de Maastricht, approuvé par les Français par voie de REFERENDUM, le 20 septembre 1992...., fixait, entre autres deux RÈGLES:


Interdiction du déficit public annuel supérieur à 3% du PIB (Produit Intérieur Brut).

Interdiction de la dette publique annuelle supérieure à 60% du PIB.


Où donc en est la France de M. Sarkozy en 2011, à la fin de son quinquennat, douze ans après la fixation des règles et la  prise de décision ?


Le déficit public de la France s'établit à 5,7% du PIB contre les 3% autorisés.

La dette publique de la France s'élève à 84,5% du PIB contre les 60% autorisés.


M. Sarkozy est donc bien mal placé pour donner une telle leçon à la Grèce.


Rappelons, pour mémoire, que le déficit de la France a augmenté de la bagatelle de 500 milliard d'euros depuis que M. Sarkozy occupe l'Elysée.....


Dans l'entourage de M. Sarkozy, on fustige à tour de bras la fraude fiscale en Grèce.

Mais la fraude fiscale EN FRANCE est évaluée au bas mot à 50  Milliards d'euros....


S'agissant des règles fixées et des décisions prises, si chères à M. Sarkozy, on peut également cité, hors économie et finances, ces belles réalisations de sa présidence:


"Les infractions dans le domaine de l'environnement représentent 17% de l'ensemble des contentieux engagés par la Commission de Bruxelles contre la France.

Quinze procédures sont ouvertes, dont trois devant la Cour de Justice de l'Union Européenne à propos de la qualité des eaux, du traitement des déchets et la qualité de l'air dans les agglomérations."


Ce n'est pas moi qui fait ce terrible et désastreux constat mais une Sénatrice UMP, Mme Fabienne Keller dans un Rapport adopté à l'unanimité par la Commission des Finances le 12 octobre 2011....


M. Sarkozy n'est peut-être pas au courant, lui qui préfère voler de sommets en sommets internationaux, mais son Gouvernement, sachant très bien de quoi il retourne, et au lieu de s'attaquer aux maux dénoncés, s'est contenté de provisionner 253 millions d'euros pour pouvoir payer les amendes à venir.


En voilà une bonne méthode pour réduire le déficit budgétaire de la France !!!


Vous aurez noté comme moi que, d'après Mme Keller (UMP), les infractions françaises relatives à l'environnement constituent 17%  du contentieux établi par la Commission européenne.


Il y a donc aussi 83 % d'autres infractions françaises dans un tas d'autres domaines.


Alors...M. Sarkozy ferait bien de moucher son nez avant d'asséner ses belles maximes de Cannes devant la presse internationale !!!

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article