Boycott des Jeux Olympiques d’Hiver à Sotchi en Russie

Publié le par Jacques

Il y a déjà belle lurette que je pense qu'il faut organiser le BOYCOTT des Jeux Olympiques d'Hiver à Sotchi en Russie  l'an prochain.


Vous pouvez ainsi relire ceci, publié par mes soins le 28 février 2010 ! :


http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2010/02/28/jo-dhiveret-si-on-reparlait-de-boycott-pour-les-futurs-jeux-en-russie/

(J'en avais également parlé dans un autre billet daté du 24 août 2008).


L'actualité littéraire (sans compter l'actualité tout court depuis que M. Poutine est redevenu Président...) de ces jours derniers me donne l'occasion de revenir à la charge:

Editions François Bourin, collection Les moutons noirs, 298 pages, 24 euros.

 

« Voici trente ans, ma mère et mon père ont été condamnés à un an de prison et cinq ans d'exil. Leur seule faute était d'avoir publié des livres à l'étranger et d'être ami de Sakharov et Soljenitsyne. » Voilà ce que rappelle Zoïa Svetova dans son livre d'alerte dédié à la journaliste assassinée Anna Politkovskaïa, Les innocents seront coupables.


 Zoïa, avec une telle histoire personnelle, ne peut se taire devant ce qu'elle constate, aujourd'hui, en Russie. Elle explique comment la justice y est manipulée. On est loin de la pérestroïka de Gorbatchev qui proclama une amnistie en 1987. Une nouvelle page s'ouvrit alors dans l'histoire de la Russie : « C'était le temps de tous les espoirs, mais ces espoirs furent déçus. Quand Vladimir Poutine arriva au pouvoir, l'histoire fit marche arrière. »


Zoïa Svetova estime qu'aujourd'hui la Russie est revenue à la même situation qu'à l'époque soviétique. La justice, en tant qu'institution, n'existe plus ; elle le montre en relatant le procès d'un individu que le gouvernement veut écarter, comme c'est souvent le cas. En témoigne le projet de loi, adopté en 10 minutes par la Douma (chambre basse du Parlement de Russie), qui élargit le champ d'inculpation pour « trahison, espionnage et divulgation de secret d'État ». Ce texte rend les personnes coupables de délits en ce domaine, passibles de dix à vingt ans de prison. C'est le FSB, l'ancien KGB, qui présente ce texte. C'est tout dire...


Extrait d'un Éditorial du patron de "Ouest France", François Régis Hutin, publié le 6 octobre dernier.


Il y a ce deuxième livre:


 Editeur Herne  Collection Cave Canem   2€84


On ne présente plus Garry Kasparov, que l'on voit régulièrement interpellé par la police de Poutine sur nos écrans télé.


Les textes de Garry Kasparov sont aujourd’hui réunis dans ce recueil. Les sujets sont divers, mais les thèmes demeurent immuables : pour la justice et la liberté, contre la tyrannie de Poutine.
" Pour donner l’illusion d’être un gouvernement légitime, le Kremlin autorise les procès en appel ; il est même signataire de la Convention européenne des droits de l’homme. Poutine mise sur le fait que la plupart des Russes n’ont pas les moyens de prendre un avocat et d’assurer leur défense. Les tribunaux, à la solde du Kremlin, maintiennent un semblant de justice pour ne pas s’attirer l’opprobre de la communauté internationale et voir la Russie exclue des traités internationaux. Poutine et ses acolytes risqueraient en effet de passer à côté de contrats juteux ; en d’autres termes, ils seraient frappés là où ça fait mal : leur portefeuille. Les oligarques devront bien finir par comprendre qu’il n’est pas dans leur intérêt de persécuter ceux dont le seul crime est d’avoir voulu s’exprimer. "


DEUX NOUVELLES BONNES RAISONS DE BOYCOTTER LES PROCHAINS JO D'HIVER  !!!

Publié dans actualité

Commenter cet article