Adieu Raymond Aubrac. Vive le programme du Conseil National de la Résistance.

Publié le par Jacques

 

Je suivais hier l'émission de Taddei sur FR3 "Ce soir ou jamais".


Et j'ai entendu ce brave vieux d'historien Jean Tulard nous déclarer bien gentiment et en substance que le Programme du Conseil National de la Résistance, "datant de 1945, est obsolète aujourd'hui à cause de la mondialisation".


Certes, M. Tulard ne pouvait savoir que le lendemain décèderait l'un des Rédacteurs de ce Programme, à savoir Raymond Aubrac....


Mais quelle coïncidence fâcheuse pour ce vieux Tulard, qui, de toutes les façons, a perdu là une belle occasion de se taire !


Car malheureusement pour lui, ce programme a plus que jamais son importance.


Ce n'est pas pour rien que dès novembre 2007, Denis KESSLER, ancien Vice-président du MEDEF, refaisait surface pour expliquer la politique de Mr Sarkozy.

"ADIEU 1945, RACCROCHONS NOTRE PAYS AU MONDE ! "  par Denis KESSLER.

Le modèle social français est le pur produit du Conseil National de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. ( voir ici l'intégralité de mon billet de l'époque).


Ainsi, pendant cinq, M. Sarkozy s'est-il employé, lui l'auto-proclamé "gaulliste", à détricoter minutieusement tous les acquis de la Résistance et de la Libération. Sans doute, à son âge (bientôt 79 ans), Jean Tulard, ne craint plus grand chose de cette démolition en règle.

Ce n'est malheureusement pas le cas de la grande majorité de ses concitoyens !!!

Et quand j'entends le Monsieur Sarkozy "rendre hommage" à une figure héroïque de la Résistance en concluant ainsi son propos: "Nous avons le devoir d'en maintenir le souvenir vivant au cœur de notre mémoire collective"j'ai juste la nausée !!!!!

C'est le même bonhomme qui le 6 mai 2007 au sir, Place de la Concorde, hurlait ceci, dans l'euphorie de sa victoire:

“Chaque fois qu’une personne est poursuivie ou maltraitée dans le monde, pour moi, elle est française, parce que la France est la patrie des droits de l’homme”.

"Je veux lancer un appel à tous ceux qui, dans le monde, croient aux valeurs de la tolérance, de la liberté, de la démocratie, de l'humanisme, à tous ceux qui sont persécutés par les tyrannies et les dictatures. Je veux dire à tous les enfants à travers le monde, à toutes les femmes martyrisées dans le monde, je veux leur dire que la fierté, le devoir de la France sera d'être à leurs côtés.  La France n'abandonnera pas les femmes qui n'ont pas la liberté. La France sera du côté des opprimés du monde. C'est le message de la France, c'est l'identité de la France, c'est l'histoire de la France."


En même temps qu'on apprenait la disparition de Raymond Aubrac, les agences de presse nous informaient de ceci:


En Chine, Ni Yulan, militante des droits de l'homme condamnée à deux ans et huis mois de prison ferme pour "troubles à l'ordre public".

Handicapée (!!!) Mme Ni Yulan s'est rendue célèbre en défendant des victimes d'expropriations.


Que fait, que dit M. Sarkozy à ce propos: RIEN !!!!!!


Il a tout simplement oublié ses rodomontades de la Place de la Concorde alors même qu'il s'apprête à y retourner dimanche prochain pour nous en faire de nouvelles....


Il est vrai qu'il est bien en peine de critiquer les Chinois puisque son parti, l'UMP, est lié par  un accord de coopération avec le Parti Communiste Chinois depuis le 22 octobre 2009.....

 

 

 

 

 

Publié dans actualité

Commenter cet article