La paille et la poutre dans …..le pantalon !

Publié le par Jacques

Je suis assez souvent effaré par la violence des propos que je trouve sur les bloc-notes islamophobes.


Sans compter les diaporamas et autres “messages” qui circulent de boîtes en boîtes courriel individuelles. J’en reçois malheureusement mon lot….


Le dernier déchaînement islamophobe a été provoqué - ô joie pour ceux qui en font le fond de commerce de leur blog - par l’affaire du port du pantalon par une jeune femme au Soudan.

Oui, je suis souvent effaré par les arguments de ces islamophobes patentés. Ils reprochent aux “Islamistes” de façon si véhémente, si outrancière leur “barbarie” que je ne le supporte guère.


Car tout ce qu’ils reprochent à “l’Islam” aujourd’hui, la “chrétienté” l’a elle même commis avant-hier, hier et même parfois aujourd’hui (Ex: les Catholiques et les Protestants en Irlande du Nord).


Mais revenons  au pantalon, simplement au pantalon.


Le journal “Le Monde” (eh oui, encore lui…) vient fort judicieusement de rappeler qu’EN FRANCE la Loi du 26 Brumaire an IX, interdisant le port du pantalon aux femmes est toujours en vigueur en septembre…2009 !

Elle n’a jamais été abrogée!


Les Soudanais peuvent ainsi rigoler et les donneurs de leçon rire jaune.


Cette Loi fût même complété par des “Circulaires” gouvernementales en 1892 et en …1909. Circulaires elles non plus jamais abrogées…


Et les gens de ma génération peuvent se souvenir que jusqu’au début des années 1970 ( même après mai 68 !!!), toujours en France, les jeunes filles ne devaient pas porter de pantalon à l’école et au Lycée, ainsi que les enseignantes.


Et comme on n’arrête pas le progrès (si je puis dire…) “Le Monde” ( toujours lui) après “Le Parisien” révèle  également que depuis la rentrée scolaire de ce mois de septembre, le tout nouveau Proviseur du Lycée d’Etampes ( Département de l’Essonne) s’est mis en tête d’interdire jupes “courtes”, shorts et bermudas.

Au point d’avoir prononcé des exclusions temporaires!

Au point même que les parents d’élèves de la FCPE “qui trouvent tout à fait décentes les tenues” de leurs rejetons ont distribué des tracts devant le Lycée, EN SHORT !

Le Proviseur n’a pas voulu répondre aux journalistes du “Monde” tout comme l’Inspection Académique…..

Non,

décidement, les intégristes ne sont pas seulement au sud de la Méditerranée !

Publié dans actualité

Commenter cet article

poison-social 17/09/2009 19:04

Bravo pour ce billet, il y a effectivement des intégristes dans tous les camps, et il est juste de les dénoncer.

Zabeille 17/09/2009 15:43

Nous sommes d'accord sur votre dernier paragraphe, c'est d'ailleurs dans ce sens qu'allait ma réponse !!

J'ai en effet pris votre billet comme seul exemple puisque c'est celui auquel je répondais. Si vous en parliez dans un autres, il aurait peut être fallu préciser votre pensée dans celui-ci.

Quant aux sévices corporelles il y a une grande différence entre plusieurs coups de fouet et une baffe...Bien qu'il puisse y avoir débat là dessus aussi (je ne suis pas forcément pour mais de là à avoir un procès pour un enseignant, faut pas pousser !! Surtout au vu des circonstances).

Je tiens aussi à vous dire que j'aime beaucoup discuter avec vous, un débat ne veut pas dire querelle et bien que nous n'ayons pas la même vision des choses nous nous respectons, c'est rare et essentiel !!

Merci :)

Jacques 17/09/2009 16:10



Eh bien, Chère Zabeille, revenez quand vous vouslez.
Vous serez toujours la bienvenue.

jf.



Zabeille 17/09/2009 12:55

Bonjour :)

Ce que je trouve choquant c'est de dire que les gens qui ne trouvent pas normal qu'une femme se fasse fouetter au sang pour avoir porté un pantalon sont islamophobes. Ce que je trouve choquant aussi, c'est de s'arrêter au pantalon alors qu'une femme va être fouettée et de citer la loi française pour dire que nous ne sommes pas mieux, je vois pas le rapport ! Les châtiments corporels sont interdits en France et c'est ça qu'il faut retenir. Traiter d'islamophobes des gens qui s'indignent de violences corporelles, c'est prendre le problème à l'envers.

Quant au proviseur du lycée, je trouve que c'est les parents qui ne sont pas normaux, protester parce que l'on interdit à leurs gamines d'aller étudier en mini-jupe et talons aiguilles ?! Ce n'est ni le lieu ni l'âge !!

A bientôt :)

Jacques 17/09/2009 14:43



Merci "Zabeille" pour votre réaction.
Vous prenez le seul exemple de mon billet pour vous étonner de ma qualification d'islamophobe sur le sujet.
J'ai simplement dit que c'était -comme par hasard...-  le dernier sujet dont se sont emparés les islamophobes patentés....
Vous nous indiquez que les châtiments corporels sont "interdits" en France. Soit.
Malheureusement, malgré la loi, les exemples d'actualité sont fort nombreux, pour ne pas dire quotidien. Par exemple dans nos "belles" prisons, qui viennent
indiquer que ceux-ci n'ont pas été éradiqués par la loi en question !

Vous avez sauté sur les mini-jupes et talons aiguilles ( dont je ne parle d'ailleurs pas) alors qu'il s'agit principalement de shorts et de bermudas
!
Quant aux parents d'élèves qui cognent des enseignants...qu'en pensez-vous donc? C'est bien d'un "châtiment corporel" dont pourtant il s'agit.
En revanche, lorsqu'un enseignant file un gifle tout à fait méritée à un gamin insolent ou pire,, il se retrouve en justice, (parfois même il se suicide; une
"mode" comme a dit l'autre), en application de la fameuse loi.
J'ai dit et répété ici que lorsque j'étais gamin (et je ne suis pas le seul, pour ma plus grande satisfaction à le rappeler), on ne se vantait pas d'avoir pris
une baffe à l'école car sinon, on en prenait illico une seconde!
A cette époque, les enseignants étaient respectés par les élèves ET les parents.
Je ne crois pas que le Proviseur du Lycée d'Etampes soient de ceux qui vont ramener le respect qui devrait être dû aux personnels de l'Education
Nationale.

jf.