QUAND UN PETIT UMPiste VEUT SE FAIRE PLUS GROS QUE SES IDOLES

Publié le par Jacques

Comme vous le savez, Chère Lectrices, Chers Lecteurs, je me régale de fréquenter les bloc-notes de Droite et encore plus les bloc-notes des UMPistes de choc.
Et je n'ai vraiment pas été déçu en découvrant ceci sur l'un de ces derniers.


SEGOLENE ROYAL BIENTOT POURSUIVIE  POUR INCITATION A LA VIOLENCE


S’IL N’EN RESTE QU’UN CAPABLE DE POURSUIVRE MADAME ROYAL EN JUSTICE JE SERAI SUREMENT DE CEUX-LA.

Alors, cet UMPiste de choc, qui ne craint d'ailleurs pas de nous infliger régulièrement sa photo aux cotés de Xavier Bertrand, le Secrétaire Général de l'UMP, que l'on va nommer Monsieur Trucmuch, nous livre sa pièce à conviction:


Déclarations de Ségolène Royal :


«Ce n'est pas agréable d'être retenu, et c'est illégal de priver quelqu'un de sa liberté de mouvement», a déclaré Mme Royal au Journal du dimanche, commentant les récentes séquestrations menées par des salariés face aux plans sociaux. Mais, a-t-elle ajouté : «Les salariés doivent forcer le barrage de l'injustice absolue : ce discours dominant qui demande aux salariés de subir, et de disparaître en se taisant, d'être licenciés sans faire d'histoires ni de bruit.»


 

Et ce Monsieur Trucmuch, tout seul dans son coin de sa belle province, décide que ces déclarations constituent le délit d'offense au Président de la République.... Mais comme il n'est quand même pas trop sûr de lui, il ajoute que ce serait aussi un délit d'incitation à la violence....

Alors moi, je pouffe un max en lisant également ceci:

 

Monsieur Trucmuch "contactera sous peu Maître Thierry Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy, afin d’envisager la possibilité qu’aurait un citoyen, de se porter partie civile, afin de poursuivre Madame Royal au nom de la majorité des citoyens qui ont élu démocratiquement leur Président.

Il doit bien exister une solution…et si cette solution existe, je l’utiliserai."

 

Mais que Monsieur Trucmuch AILLE DONC EN JUSTICE, même contre l'avis ( ce qui ne m'étonnerait guère) des sommités que, prudemment, il veut consulter....Car je  jouis déjà d'avance lorsque la Défense de Mme Royal citera Monsieur Sarkozy qui, le 4 avril 2007, déclarait ceci:

"Ici, quand on manifeste, quand on a recours à la violence, ce n'est pas pour se distraire. C'est parce qu'on est profondémùent désespéré.

C'est parce qu'on pense qu'on n'a plus de recours et qu'on se sent condamné à la mort économique et à la mort sociale".

 

Et où est donc la différence entre les propos du candidat Sarkozy et les récents propos de Mme Royal   ??????

 

Ah...vivement que le Tribunal, saisi par ce Monsieur Trucmuch, se bidonne en visionnant la vidéo du meeting de M. Sarkozy !

 

Et puis, vous savez quoi ? Eh bien, tous les messieurs Trucmuch présents à ce meeting avaient applaudi à tout rompre le cher Monsieur Sarkozy.

 

Non vraiment, comme je vous le disait en débutant ce billet, je ne suis jamais déçu en allant lire la blogosphère de Droite et les blogs UMPistes !

 


 

 

Publié dans actualité

Commenter cet article

Marco 18/04/2009 10:47

Salut Jacques.

De retour de vacances, je vous fais part d'une info entendue à la radio: 33 conseillers à l'Elysée ont pour seul travail de peaufiner la parole du guignol qui se prend pour un roi et fait la risée de la presse internationale après ses jugements stupides sur les autres chefs d'Etat.

Jacques 18/04/2009 19:21


Ravi de vous voir de retour.
Bien entendu, je n'ai pas manqué le nouvel épisode Sarko.

jf.