Martin HIRSCH est un couard !

Publié le par Jacques



On se souvient que Martin HIRSCH, "Haut Commissaire" et surtout ancien Président d'Emmaüs, s'était retrouvé un peu gêné aux entournures quand, juste après son arrivée au Gouvernement, les gendarmes étaient venus interpeller quatre sans-papiers dans la communauté d'Emmaüs de Haute Marne.

Marin HIRSCH avait cru bon de faire savoir, via la presse, qu'il avait téléphoné au Préfet du Département.

Eh bien, le 4 février dernier, les gendarmes sont à nouveau intervenu dans la même communauté Emmaüs.

Visiblement le Préfet a été très impressionné par le coup de fil de ce membre du Gouvernement....

Encore un petit effort, Mr HIRSCH.....

Voilà ce que j'écrivais le 23 février 2008, il y a quasiment un an jour pour jour.


ET AUJOURD'HUI, QUE FAIT M. HIRSCH     ??????:


Traque aux sans-papiers dans une communauté Emmaüs

Emmaüs y voit une «grave atteinte au principe de l'accueil inconditionnel» des plus pauvres garanti par Nicolas Sarkozy. Ce mardi 17 février, la police a perquisitionné les locaux de la communauté Emmaüs de Marseille Pointe-Rouge pour y prendre les «dossiers des compagnons ayant des noms à consonnance étrangère», raconte Teddy Roudaut, le chargé de communication d'Emmaüs France.

Tout commence par l'arrestation hier, à l'extérieur des bâtiments, d'un sans-papiers accueilli par cette communauté. Convoqué ce mardi par la police, le responsable du centre Pointe-Rouge s'y rend et est placé en garde-à-vue puis libéré quelques heures plus tard sans savoir si des charges vont être retenues contre lui. Sur décision du parquet de Marseille, une perquisition a lieu, dans le même temps, dans la dite communauté afin de recenser la présence d’éventuels compagnons sans-papiers.

A Emmaüs France, la nouvelle scandalise. «Le rôle des communauté est d'accueillir les personnes qui sont dans la misère sans leur demander leurs papiers», déclare Teddy Roudaut.

Cette affaire a un précédent, plus grave: le 29 août 2007, la police avait pénétré à l'intérieur du centre Emmaüs de Foulain, près de Dijon (Côte d'Or), pour contrôler l'identité des compagnons. Un Tchadien, un Arménien, un Ukrainien et un Congolais avaient été interpellés, emmenés au centre de rétention du Mesnil-Amelot, près de l'aéroport de Roissy, en région parisienne, puis relâchés. Le président d'Emmaüs France avait alors adressé un courrier au ministère de l'Intérieur pour condamner ces pratiques.

Quelques mois plus tard, le 17 octobre 2007, Nicolas Sarkozy avait prononcé, devant le Conseil économique et social, un discours dont l'association Emmaüs se revendique aujourd'hui. «Quand quelqu'un est dans la rue, on ne va pas lui demander ses papiers», avait alors déclaré le chef de l'Etat. Se disant favorable à un accueil «inconditionnel» en centre d'hébergement d'urgence, Sarkozy avait conclu par ces mots: «Toute autre politique est absurde et n'aura donc pas mon soutien». (Libé)

Alors M. le "Haut    Commissaire", vous faites quoi maintenant avec votre patron ????

Publié dans actualité

Commenter cet article

aliciabx 19/01/2010 10:02


J'vais publié sur mon ancien blog, ces énormités.
Qu'en pense Canton, avec son livre sur les exclus dont les revenus vont aller à la fondation ?
Je suis curieuse de le savoir...


beignetcaramel 20/02/2009 19:34

Il défend "sa place" qui est très bonne, donc il ne dira rien. quand à "peinard", votre réponse très aimable est excacte. C'est le principe de non asssistance à personne en danger qui est remise en cause. Il n'est nullement question, là, de faire du soutien aux sans papiers.

PEINARD 20/02/2009 16:59

C EST INCROYABLE
Vous vous permettez même maintenant de me juger sur mes dires, mes pensées ou mes opinions.

Vous avez donc le monopole de l'intelligence et du savoir.
Vous devriez soit modérer vos jugements, soit m'interdire de passer mes commentaires, soit de vous présenter aux prochaines élections.....

Jacques 20/02/2009 18:35


Cher "Peinard",
Qu'ai-je donc écrit de si "incroyable" ????
Où me suis-je permis de "juger" ????

Lorsque j'écrit:
"Peut-être auriez vous du..."
"Je vous ferais gentiment remarquer..."
Est-ce si incroyable, est-ce un jugement ?

Vous savez fort bien que vous pouvez écrire ici ce que vous voulez.
Mais ça ne m'oblige tout de même pas à être forcément d'accord avec vous.
Et en l'occurence, je vous ai répondu en publiant le communiqué intégral d'Emmaüs qui, me semble-t-il, répondait encore mieux que moi à votre commentaire.

jf.



itachi 20/02/2009 08:01

merci de ton passage chez moi!
bon vendredi
à bientot

jco 19/02/2009 23:08

Hirsch est à l'identique de Besson, Amara, Kouchner et bien d'autres ... des traîtres ! A moins qu'au fond, ils soient vraiment à leur place aujourd'hui.

Jacques 19/02/2009 23:31


Allez savoir pourquoi...j'aurais tendance à pencher pour la seconde proposition....

jf.

PS. Et pour la petite histoire, n'oublions pas Martin Hirsch fut Directeur du cabinet de...Kouchner au Ministère de la santé.....