A partir d'aujourd'hui, M. Sarkozy n'est plus le Président de "tous" les Français !

Publié le par Jacques

Nicolas Sarkozy est arrivé peu après 15H30, ce samedi 24 janvier, pour clôturer ce conseil national de l'UMP qu'il a soigneusement orchestré.

Ainsi, contrairement à tous ses prédécesseurs de la Vè République, l'arrogant N. Sarkozy, qui n'a vraiment "peur" de rien, se permet de se rendre à une réunion interne de l'UMP.
Ainsi, M. Sarkozy, contrairement à tous ses prédécesseurs de la Vè République, ne se place pas au-dessus des partis. C'est pourtant LE pilier fondamental et fondateur de la Vè République, voulu et assumé par de Gaulle et tous ses successeurs...jusqu'à aujourd'hui.

Que tous ceux qui me reprochent d'être un anti-sarkozyste primaire ravalent leur dialectique à mon encontre.
Malheureusement, ces braves gens, finiront bien un jour (mais il sera bien tard pour eux) par se rendre compte que le monsieur qu'ils ont porté à la tête de NOTRE Etat trahit un à un tous les idéaux qui sont les leurs!


On me réclame par ailleurs, mon récent article à propos de la déliquance.
Voici les coodonnées de celui-ci sur mon blog du Monde.fr

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2009/01/20/la-delinquance-et-les-partisans-de-ns-ump/

Commenter cet article

PEINARD 18/03/2009 09:18

S'il vous plait, Jacques, ne pensez plus à notre place, vous vous fatiguez pour rien et votre tension monte.
Votre "adoration" pour Ségo la Pouet-Pouet vous perdra ......

Jacques 18/03/2009 09:35


Eh bien, Cher "PEINARD" vous en avez mis du temps pour commenter, enfin, si l'on peut dire...., pour laisser vore trace plutôt, à propos d'un billet publié le
24 janvier dernier.....

jf.


Géronimo 24/01/2009 18:25

Ma pov'jacqouille,
Vous avez touché le fond du fond et pourtant vous continuez à creuser...
Géronimo

Jacques 24/01/2009 22:44



Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage

Avec votre QI supérieur à la moyenne, vous ne devez pas méconnaître cette célèbre citation.
Et pour nous le prouver, vous allez, bien entendu, nous citer son auteur ....

jf.