Que sont nos libertées devenues....

Publié le

La CNIL déplore l'anonymat perdu des usagers du

 métro




A partir du 1er février, la bonne vieille Carte orange sera définitivement remplacée par le passe Navigo. Le nouveau sésame pour accéder à l'ensemble des transports publics d'Ile-de-France (métro, RER, bus, tramway) ne séduit pas la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Dans un communiqué diffusé mardi 6 janvier, elle estime que " l'exercice du droit des usagers à se déplacer anonymement n'est pas garanti " par le nouveau système d'abonnement mis en place par la RATP.A la différence de la Carte orange, un simple coupon magnétique, le passe Navigo permet en effet à la RATP de connaître la date, l'heure et le lieu de passage de chaque abonné. Des données qui sont conservées quarante-huit heures afin de lutter contre la fraude. Suite à un premier rappel à l'ordre de la CNIL, la RATP et le Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) avaient mis en vente, en septembre 2007, un passe Navigo " découverte " anonyme.La CNIL, qui regrette que le Navigo " découverte " ne soit pas gratuit comme sa version nominative (il coûte 5 euros), a mené une opération de testing dans vingt stations de métro. Selon elle, les conditions d'information et d'obtention du passe Navigo " découverte " sont " particulièrement médiocres et dissuasives ", et il est souvent difficile de l'obtenir aux guichets. St. M.


© Le Monde 9/1/09

Commenter cet article